Législation du CBD dans le monde : que faut-il savoir ?

En termes de consommation de CBD, nous comptons généralement deux types de législation. Il y a par exemple l'illégalité totale qui est fortement constatée dans plusieurs pays africains et arabes. La seconde législation est la dérogation thérapeutique appliquée dans plusieurs pays de l'Europe. L'enjeu lié à la législation du CBD diversifie selon chaque pays.

La législation du CBD en Suisse et en France

Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes en Suisse, le CBD ou cannabidiol n'est en aucun cas régi par la loi régissant les stupéfiants. Voilà pourquoi, il est vendu de façon légale sur tout le territoire Suisse. Cliquez ici pour obtenir plus d'informations à ce propos. En France par contre, la plupart des entrepreneurs investissent depuis 2018 dans la commercialisation des produits à base de cannabidiol tels que les boosters, les huiles, les e-liquides de même que les gélules. Pour la Cour de justice de l'UE, l'interdiction de la vente du CBD est considérée comme illégale. Le flou juridique persistant autour du CBD est levé par la cour de cassation de la France dans la moitié de l'année 2021.

Quels sont les autres pays où le cannabidiol est légal ?

En dehors de la Suisse et de la métropole, la commercialisation du CBD se fait dans plusieurs autres pays à travers le monde. À ce titre, nous pouvons compter le Washington DC, le Colorado, Mexique, la Corée du Nord. À ceux-ci s'ajoutent l'Argentine, le Pérou, l'Afrique du Sud et la Géorgie. Les autorités autrichiennes sont intransigeantes en ce qui concerne la vente du CBD. Mais tel n'est pas le cas du Népal, de l'Inde et même du Pakistan. En effet, chacun de ces trois pays tolère l'usage du cannabidiol.